Régimes détox, monodiètes… Et si on mangeait équilibré avant tout ?

Partager fait grandir !

DETOX ou INTOX ? Comment maigrir durablement ?

“Que ton aliment soit ta seule médecine” Hippocrate.

Que penses-tu des programmes détox qui reviennent à chaque changement de saison ?
Entre monodiètes, jeûnes, jeûnes intermittents, programmes détox,… on ne s’y retrouve plus vraiment. Je te donne mon point de vue dans cet article.

Maintenant que tout le monde sait que, dans 90 % des cas, les kilos perdus au cours d’un régime reviennent au galop une fois les vieilles habitudes alimentaires reprises, ces derniers ont mauvaise presse. Il a donc bien fallu trouver une autre “formule”. On parle donc désormais de “détox”, de “cures détox”, de “programmes détox”, de “monodiètes”, etc…

Restrictives, pauvres en protéines et sucres complexes, les cures détox sont pourtant similaires aux régimes amaigrissants. À une différence près, que les aliments supprimés sont réintroduits progressivement en laissant penser qu’ ainsi les kilos perdus ne reviendront pas.

Les régimes détox mettent surtout à l’honneur la purification et la régénération de l’organisme. C’est un beau projet mais n’oublions pas que notre corps possède la capacité de faire ça tout seul. En effet, nous possédons 5 émonctoires (organes capables de faire partir les toxines du corps): Le foie, les reins, les intestins, la peau et les voies respiratoires. Certaines détox proposent de mettre au repos nos fonctions dépuratives en ne consommant par exemple que des jus de légumes et de fruits frais (le juicing) ou encore en pratiquant une monodiète à base de raisin juste avant l’automne. En général il est conseillé de garder ce régime une petite semaine. Réfléchissons aux conséquences… Si on boit uniquement des jus frais, nous ne mâchons pas. Sans cette première étape de la digestion, le cerveau ne reçoit pas le message “tiens, elle est en train de manger !”. Cela a pour conséquence que nous ne ressentons pas de sensation de satiété. Ce qui expose au risque de fringales. Les jus sont également dépourvus de fibres et trop riches en sucres en ce qui concerne les fruits. C’est la même chose pour une monodiète à base de raisin, de pomme, de riz, …. TROP DE SUCRES ! Pauvre pancréas qui doit travailler plus pour stabiliser la glycémie (taux de sucre dans le sang) durant cette période de cure ! Sans parler de l’énorme frustration que l’on s’impose délibérément ! Tous ces régimes détox sont d’ailleurs contre-indiqués pour les personnes diabétiques, cardiaques, fatiguées, … Ce qui prouve bien que ces méthodes mettent notre organisme à rude épreuve.

Par contre je ne suis pas contre une petite journée de jus frais quand on ressent le besoin de s’alléger un peu. Maximum une fois par semaine.

On constate une réelle prise de conscience quant à l’importance de l’alimentation pour une santé optimale et c’est une très bonne chose ! Toutes ces cures détox proposées à chaque changement de saison ne sont pas toutes néfastes, mais il me semble que sans un changement profond et durable des mauvaises habitudes alimentaires, leur effet n’est pas si miraculeux qu’elles le laissent penser. Si tu as des kilos en trop tu en perdras quelques uns (essentiellement de l’eau) que tu reprendras aussitôt malheureusement.

La vraie détox durable

Ce discours un peu critique envers certaines méthodes dites détox n’ est pas du tout opposé à l’introduction dans notre alimentation de super-aliments et super-nutriments qui favoriseront la détoxination et une revitalisation de notre organisme. Tant que tes repas restent variés, au contraire, profite des merveilles que la nature t’offre !

Les super-nutriments et compléments naturels pour se détoxiner:

Attention, il faut respecter certaines posologies et bien vérifier qu’il n’existe pas de contres indications. Je répondrai à tes questions avec plaisir.

Les super-aliments revitalisants:

Ils vont enrichir ton microbiote intestinal en augmentant les bactéries saines qui sont responsables de la digestion et de l’ absorption efficace des nutriments. Un bon microbiote est synonyme d’une bonne immunité.

Comment maigrir durablement ?

Il faut réapprendre à manger sainement au lieu de continuer à consommer n’importe quoi en se “déculpabilisant” grâce à la détox à venir qui fera soit disant le plus grand bien. Parce qu’au fond , ce ne sont pas 3 petites semaines de détox tous les 6 mois qui t’apporteront la santé. Non, la santé est principalement dans ton assiette, au quotidien !

Mais avant toutes choses, pour éviter “d’ encrasser” notre organisme, il est important de prendre de bonnes habitudes. Être à l’écoute de son corps est la clé d’une bonne santé. Il m’arrive, après plusieurs jours de fiesta, de me sentir tendue (et là je parle de mon ventre), épuisée. Mes intestins me réclament de les mettre un peu au repos ! Alors, je saute un repas (souvent le dîner), je me couche tôt et me réveille de nouveau légère et en pleine forme. Ça s’appelle le jeûne intermittent. Zéro frustrations, zéro carences, zéro hyperglycémies. C’est facile et tellement logique finalement.

Il n’y a pas de secrets, pour maigrir et ne plus regrossir, il faut trouver ton équilibre alimentaire. Tu dois prendre conscience que certains aliments te font du mal lorsque tu les consommes en trop grande quantité ou bien trop fréquemment. Nous sommes tous différents quand à nos tolérances et intolérances alimentaires. Un autre point important est de s’assurer de donner assez de bonnes choses à ton corps, sans quoi il cherchera à compenser les manques par le biais de fringales, l’envie de sucre, etc… En fonction de ton activité physique, de ton travail, tu auras plus ou moins besoin de protéines, de glucides, de lipides. Et dans tous les cas, ton alimentation doit être riche en vitamines, en oligoéléments ET pauvres en produits raffinés. Privilégier les aliment alcalinisants etc etc …. Tout un programme !

Adopter les bons gestes

  • Prendre les repas à heures régulières le plus souvent possible. Ça évite les fringales tout simplement.
  • Commencer la journée par un petit déjeuner sain et complet. C’est le repas le plus important de la journée ! Il te permet de te mettre en route, ton petit corps et surtout ton cerveau. Il doit être “gras” et “protéiné”.
  • Privilégier les bonnes associations: protéines + légumes, féculents et céréales + légumes, légumes + fruits ou sucres. On parle de dissociation alimentaire. Ça consiste à ne pas mélanger au sein d’un même repas les protéines qui se digèrent dans le milieu acide de l’estomac et les féculents qui eux, se digèrent dans le milieu alcalin de l’intestin. Également, mieux vaut manger les fruits en dehors des repas, surtout pas à la fin car ils vont fermenter dans l’intestin et acidifier celui-ci.
  • Limiter le sucre: C’est un des principal ennemis du foie. D’une part lorsqu’il est “industriel” mais également lorsqu’il est consommé de manière excessive même s’il est naturel.
  • Bannir les aliments transformés, raffinés: riz blanc, sucre raffiné, pâtes et pains à base de farine blanche, gâteaux, biscuits, etc… Les aliments industriels contiennent énormément de sucre raffiné et un grand nombre de molécules chimiques que notre foie devra neutraliser et éliminer. Sans parler des acides gras trans etc… Pauvre foie ! Il a déjà assez de travail avec une alimentation saine !
  • Limiter les produits laitiers: Le lait de vache et ses sous produits (yaourts, fromage,…) créent des fermentations et une inflammation qui favorisent la porosité intestinale. Tu peux goûter les différentes boissons végétales qui existent (coco, soja, avoine, …). Moi, je varie et lorsque je bois du lait de vache, je le choisi entier.
  • Limiter les céréales avec gluten: blé, orge, avoine, seigle épeautre, kamut. Elles favorisent également une inflammation et donc la porosité intestinale. Préférer le riz (semi-complet, complet), le quinoa, le sarrasin, le sésame, …
  • Éviter l’excès de viande: Elles sont riches en graisses saturées et elles acidifient notre organisme. Mieux vaut privilégier les protéines végétales comme les légumes secs, les céréales complètes, les algues, les champignons, ainsi que les protéines contenues dans le poisson, les œufs et les fruits de mer.
  • Supprimer les huiles extraites à chaud et celles cuites au profit des huiles crues, vierges, première pression à froid. Colza et olive sont des huiles que tu dois avoir dans ton placard.
  • Limiter les excitants: comme le café, le thé noir, les alcools, le chocolat, les viandes rouges, …
  • Boire suffisamment d’eau: minimum 1,5 litre d’eau pure par jour.
  • Manger bio autant que possible.
  • Adopter les super-aliments bien sûr !
  • Cuire à basse température afin de conserver les propriétés nutritionnelles et manger cru en début de repas (crudités, jus de légumes).
  • Rester au moins 12h sans manger entre le repas du soir et le petit déjeuner afin de laisser le temps à l’organisme d’assimiler et d’éliminer. Ne pas hésiter à sauter un repas du soir par semaine lorsque l’on se sent “lourd”.
  • Manger en pleine conscience, c’est à dire, prendre le temps de mâcher, de ressentir la satiété.
  • Marcher le plus souvent possible, avoir une activité physique régulière. Je te conseille le yoga qui en plus de connecter ton corps à ton esprit, améliore le travail de tes intestins grâce à certaines positions. Je kiffe le yoga !
  • Et surtout ! Ne pas oublier de se faire plaisir et de s’ autoriser des écarts ! Pas tous les deux jours hein 😉

Et de temps en temps une petite cure détox !

Avec beaucoup de variété dans le choix des aliments, cette cure doit être plaisante et surtout pas ressentie comme une période de “régime”. Tu ne dois pas avoir faim à la fin de tes repas ! En éliminant les produits les plus difficiles à digérer (lait de vache, sucres raffinés, viandes rouges etc…) ton organisme éliminera les toxines accumulées. Cette cure peut durer entre 2 jours et une semaine.

Les portions sont à adapter suivant tes besoins. Pense à manger doucement, à boire beaucoup d’ eau pure en dehors des repas. Et si tu n’as pas faim … ne mange pas !

Bonne détox !!!!!!

Mais surtout, bonnes nouvelles habitudes alimentaires !

Print Friendly, PDF & Email