Mon programme bien-être pour l’automne. Quand la naturopathie, la médecine traditionnelle chinoise et l’ayurvéda se rencontrent.

Partager fait grandir !

Article en cours d’écriture ! Suivez-moi sur Instagram (@pimp_ta_sante) ou Facebook (@Ingrid.prost.pimpyourhealth) pour connaître les prochaines mises à jour 😉. Bonne lecture !

I – Passer de l’été à l’automne en douceur en soutenant notre énergie vitale.

Afin de traverser les saisons tout en douceur, la médecine traditionnelle chinoise (mtc) nous conseille de donner des coups de pouces réguliers à notre QI. Pour passer directement aux conseilles pratiques vous pouvez cliquer ici sinon, je vais vous expliquer un peu le pourquoi du comment juste avant.

Qu’est-ce que c’est que cette petite bête, le QI ?

En naturopathie, le Qi correspond à cette énergie vitale que nous avons tous en nous, en plus ou moins grande quantité suivant notre état de santé.

En mtc, le Qi est à la fois plus matériel et plus subtil. Il est présent dans tout l’univers. Dans les planètes, les pierres, les aliments, les végétaux, les animaux… et bien sûr dans notre corps ! Le Qi circule dans notre organisme afin de nourrir nos organes. Mais il arrive que cette énergie soit bloquée ou ralentie dans une zone du corps. Elle finit donc par s’y accumuler et vient à manquer dans une autre zone.

Dans cette article vous allez découvrir les bonnes pratiques à mettre en place de fin août à mi-octobre afin d’attaquer l’automne en pleine forme ! Massages, plantes médicinales, réglages alimentaires et gestion des émotions seront abordés ici.

L’énergie de l’intersaison été-automne selon la médecine traditionnelle chinoise

L’énergie marque une pause entre son apogée, à la fin de l’été, et sa descente qui interviendra avec le début de l’automne. Le mot d’ordre est “équilibre et tempérance”. L’énergie dominante est celle de la Terre. La Terre étant l’élément de la tempérance et de l’équilibre, lorsque notre énergie est équilibrée, fluide et harmonieuse, on se sent paisible.

En diététique, l’heure est également à la douceur, donc à la saveur “douce”. On se concentrera sur notre rate et notre estomac, qui sont les organes liés à l’énergie de la Terre selon la mtc ET sur le pancréas qui est relié au chakra du plexus solaire selon l’ayurvéda.

Les troubles liés à un déséquilibre de notre énergie juste avant l’automne

S’ il y a déséquilibre énergétique, le stress, les tensions nerveuses et le ressassement mental prennent le dessus. En cas d’excès d’énergie (ce qui est plutôt rare), les pensées s’accélèrent et deviennent incontrôlables. A contrario, lorsque le Qi est trop faible, les pensées deviennent obsédantes, on a du mal à se concentrer, on s’éparpille et on finit par se sentir impuissant, incapable, l’humeur devient de plus en plus morose et l’on peut même finir par devenir très anxieux.

D’ un point de vue métabolique, en cas d’excès d’énergie, on peut souffrir de:

  • maux de tête
  • ralentissement de la digestion + somnolence après les repas
  • brûlures gastriques
  • hypersalivation
  • inflammation et ulcération des gencives
  • douleurs intestinales, ballonements
  • diabète
  • maladies inflammatoires du pancréas.

En cas de vide de l’énergie de la Terre, on peut souffrir des mêmes troubles digestifs identiques à ceux rencontrés lors d’un excès d’énergie mais cette fois associés à :

  • anxiété
  • fatigue
  • frilosité
  • sensation de lourdeur des membres
  • pâleur des lèvres
  • diminution de la production de salive
  • hypothyroïdie
  • retard des règles, pertes blanches
  • problèmes de prostate

Mieux comprendre le fonctionnement du couple rate/estomac selon la médecine traditionnelle chinoise

Selon la mtc, la digestion n’est pas qu’une question de transformation de nutriments et d’apport de ces derniers aux différents organes et tissus. Non, la digestion , assurée par le “feu digestif” dont la rate est responsable, est également un processus de production d’énergie et de sa redistribution dans les différents méridiens.

La rate, d’un point de vue occidental joue un rôle dans les défenses immunitaires et dans le renouvellement des cellules sanguines. Mais c’est un organe encore bien plus important pour la mtc. Elle “dirige les transformations et les transports” !

  • Elle participe à la digestion en fournissant à l’estomac la chaleur indispensable à cette opération.
  • Elle prépare la transformation des aliments en énergie. Elle participe au maintien de l’appétit et de l’équilibre pondéral. En cas de perturbations dans l’énergie de la rate à terme on peut souffrir de maigreur, d’obésité, de troubles alimentaires…
  • Elle dirige les essences subtiles tirées des aliments du centre du corps vers les poumons qui les transformerons définitivement en énergie grâce à l’énergie de l’air.
  • Elle collabore aussi à la création du sang, toujours en maintenant l’énergie et les liquides du corps à leur place.
  • Elle participe également au bon fonctionnement musculaire en amenant le sang aux muscles.
  • Elle est impliquée dans l’humidification du corps en diffusant harmonieusement l’eau dans l’organisme.
  • Elle est liée également à la bouche (coloration des lèvres, production de salive, perception du goût).

L’estomac est l’entraille reliée à la rate. L’estomac assure la digestion des aliments en les malaxant et en les décomposant. Il commence à en extraire les essences subtiles puis la rate vient l’aider à finir le travail. Il dirige ensuite les matières lourdes vers les bas en direction du gros intestin. Cette collaboration assure ainsi une bonne digestion ainsi qu’un tonus physique et psychique permanent.

L’importance du pancréas selon l’ayurvéda

En ayurvéda on considère que l’énergie circule dans tout l’univers et qu’elle passe à travers notre corps via les différents chakras qui sont considérés comme des portes d’entrée. On en dénombre sept principaux. En passant par ces chakras, l’énergie se transforme en quelque chose de plus dense et se diffuse dans tout le corps par des canaux énergétiques appelés les nadis en sanskrit. Ici on s’intéressera au chakra du plexus solaire qui est donc relié à la digestion et à l’assimilation des nutriments. Il correspond au pancréas qui est une glande majeure de l’organisme. En effet, ce dernier a une fonction digestive et hormonale (production de l’insuline). Il joue un rôle prépondérant dans la conversion de la nourriture en énergie grâce aux sucres pancréatiques et il permet aux sucres de l’alimentation d’être stockés par le foie pour servir de carburant musculaire. Lorsque l’alimentation est incorrecte, le pancréas s’épuise et cela provoque le diabète de type II.

Maintenant que vous avez bien compris sur quoi on va agir, on passe aux conseils naturo !

En diététique, l’heure est à la douceur pour aider le couple rate/estomac

L’été indien (fin de l’été jusqu’à mi-octobre) c’est la période de l’année associée à la douceur. Et comme la nature est bien faite, l’immense majorité des végétaux de saison ont une saveur douce.

En mtc, la saveur “douce” est considérée comme nourrissante, fortifiante et humidifiante. Elle stimule la production d’énergie et la digestion. Elle relâche les tensions physiques et mentales.

Et surtout, pensez à bien mâcher vos aliments ! Cela facilite la digestion car vous donnez un gros coup de pouce à votre estomac et à votre rate.

Voici 3 listes non exhaustives d’aliments à saveur douce classées par catégories: fruits, légumes et autres aliments (protéines animales, condiments, huiles etc). Bien sûr, on privilégiera les aliments bio, locaux et de saison en fonction de notre lieux d’habitation.

Fruits de saveur douce
Légumes de saveur douce (1)
Autres aliments de saveur douce (2)

Et on n’ oublie pas d’aider le pancréas !

Pour soutenir le pancréas, on essaie de lui donner moins de travail tout simplement. Pour ça il suffit de limiter les sucres complexes que sont les amidons et tous les sucres raffinés (j’en parle dans cet article). On privilégiera donc les sucres des fruits frais et secs mais attention, il ne faut pas pour autant en manger trop. Je conseille deux fruits par jour (un le matin et un vers 16h par exemple) dans le cadre d’un régime équilibré et varié.

Privilégier les bonnes associations alimentaires: protéines + légumes, féculents et céréales + légumes, légumes + fruits ou sucres. On parle de dissociation alimentaire. Ça consiste à ne pas mélanger au sein d’un même repas les protéines qui se digèrent dans le milieu acide de l’estomac et les féculents qui eux, se digèrent dans le milieu alcalin de l’intestin. Également, mieux vaut manger les fruits en dehors des repas, surtout pas à la fin car ils vont fermenter dans l’intestin et acidifier celui-ci.

On évitera aussi tous les mélanges alimentaires qui surmènent le pancréas (et le foie). Ces mélanges sont les protéines et les féculents.

Voici une tisane pour la gestion des sucres:

Demandez à votre herboriste préféré de vous mélanger 20 grammes de chacune des plantes suivantes:

  • aigremoine (feuilles)
  • eucalyptus (feuilles)
  • galéga
  • haricot (cosses)
  • prêle (plante)
  • géranium robert (feuilles)
  • myrtille (feuilles)
  • renouée des oiseaux

Faites bouillir pendant 3 minutes 250 ml d’eau avec 3 cuillères à soupe du mélange. Laissez ensuite infuser 10 minutes hors du feu. Filtrez et bouvez une tasse 15 minutes avant les repas.

Le massage des mains et des pieds, un vrai moment de détente à s’accorder

Au moins une fois par semaine ou dès que vous vous sentez fatigué(e) ou tendu(e), demandez à votre moitié , vos enfants, votre grand-mère, votre meilleur(e) ami(e) … de vous papouiller 🙂. A l’aide d’une huile végétale, masser toute la surface de la main et du pied puis ensuite, insistez sur les zones correspondant à la rate, l’estomac et le pancréas qui sont les organes liés à l’énergie de l’intersaison.

Print Friendly, PDF & Email